logo diocèse
Hors de l'Église, point de salut précédent suivant
Hors de l'Église, point de salut

1- Un slogan qui vient de loin. On le trouve chez Cyprien évêque africain du III° siècle. C’est une expression qui est devenue un slogan. Ici s’appliquent donc les remarques de la fiche II.5

 

2- signification à l’origine. Il s’agissait d’avertir les chrétiens, qui reconnaissaient la vérité de l’Eglise chrétienne mais qui pouvaient abandonner la foi. Abandonner l'Eglise, c’est abandonner le salut.

 

3-Une des causes de mauvaise interprétation de la formule au cours des temps. On a pensé à une certaine époque ( avant la découverte du Nouveau Monde !) que l’Evangile avait été proclamé par toute la terre. Le slogan devenait du coup un avertissement adressé seulement à des chrétiens. Il ne statuait pas sur le sort de ceux qui ignoreraient l’Evangile car on pensait qu’il n’en existait pas.

 

4-Il n’est évidemment pas question d’une condamnation de ceux qui ne connaissent pas vraiment l’Evangile même s’ils ont des idées sur cet Evangile. Ici les chrétiens doivent prendre conscience que les malentendus qui s’opposent à la réception de l’Evangile proviennent aussi des faiblesses des chrétiens et des Eglises. Cette faiblesse sera de toujours. Ce qui serait source de malentendu, ce serait la prétention des chrétiens : ne pas reconnaître leurs faiblesses est davantage scandale que l’existence de ces faiblesses.

 

5-Il est arrivé – cela peut perdurer ici ou là – que des Eglises considèrent les membres d’autres Eglises chrétiennes comme des « païens » qui n’auraient pas entendu vraiment l’Evangile.

 

6-« Espérer pour tous » C’est la seule position des croyants. Cette espérance n’est pas seulement une pensée ou un sentiment, elle doit inspirer toute action des croyants.

La division des croyants n'est-elle pas obscurcissement de l’Evangile, ombre qui renforce l’ignorance du salut ?

 

« L’amour du Christ nous presse, à la pensée que si un seul est mort pour tous, alors tous sont morts » 2 Cor. 5,14.