logo diocèse
Intercession précédent suivant
l’Écriture donnée par Dieu

Intercéder ? C’est porter les autres et le monde dans sa prière. Cette attitude a été vécue par toutes les générations chrétiennes et elle est vécue aujourd’hui dans toutes les Eglises. L’apôtre Paul redit souvent qu’il prie pour les communautés chrétiennes. Des textes pauliniens recommandent la prière pour le monde. Les fidèles ont aussi toujours prié les uns pour les autres.

 

Il faut bien comprendre l’intercession dans la perspective chrétienne. Il ne s’agit pas d’une action pour fléchir un dieu distrait ou malveillant. L’intercession est inspirée par l’Esprit qui connaît les désirs du cœur de Dieu et y fait participer les hommes. (Rom.8.26) La prière de demande est donc un partage avec Dieu, un partage où les désirs de l’homme rencontre le désir de Dieu.

Le désir de Dieu nous est exposé dans le « Notre Père ». Dire : « Que ton Règne vienne » c’est, intercéder pour le monde entier.

 

Toute l’Eglise intercède ainsi pour le monde entier. Comme la mort ne rompt pas la solidarité dans le corps du Christ, les catholiques pensent que les chrétiens morts participent à cette intercession

 

C’est là un des sens de l’expression du « Credo » la communion des saints.

 

Pour nous, la prière d’intercession n’est pas faite pour changer le cœur de Dieu mais

Le cœur des hommes.

 

En enseignant la prière, il faut insister sur ces dimensions. De même il faut combattre toute superstition qui serait fondée sur une fausse image de Dieu.

 

Notre Dieu n’est pas un despote fléchi par quelqu’un de plus miséricordieux que lui.

Il est la source de toute miséricorde. L'existence de Marie est un signe éclatant de la miséricorde de Dieu. Ce signe peut être très légitimement évoqué dans la prière : « Seigneur qui a montré tant d’amour nous, dans la foi de Marie, en toi nous mettons notre espérance ».